L'ACTUALITÉ

DE LA MFR

LES OFFRES

D'EMPLOI

27/08/2018
280h

En formation adulte, avec les 280h, le module de techniques de production débute avec la visite d’une exploitation de cultures marines, pour réaliser un diagnostic sur les plans technique et commercial. Cette année elle a eu lieu à Bouin, dans l’entreprise Bertrand, qui élève et commercialise des huîtres creuses depuis trois générations. Le nouveau groupe d’adultes en formation a déjà, plus ou moins, des connaissances et de l’expérience dans le secteur des cultures marines, et est donc en mesure d’analyser dans les détails les points suivants : concessions en mer, parcelle, bâtiment, matériel, cycle de production, commercialisation,...  Un grand merci à Emmanuel qui nous a présenté son outil de travail, et expliqué son organisation, et ses choix professionnels !



27/08/2018
jeremy

Même si la rentrée scolaire n’a pas encore eu lieu, certaines visites de jeunes en entreprise doivent être réalisées fin août. Elles concernent les nouveaux apprentis, qui ont commencé leur apprentissage début juillet, et pour lesquels une visite de régulation doit être faite avant la fin de la période d’essai de 45 jours en entreprise. Mais pourquoi une régulation ? Cette visite obligatoire permet de vérifier que tout se passe bien pour nos nouveaux apprentis et leurs maîtres d’apprentissage, qui s’engagent l’un et l’autre pour deux années d’apprentissage. Et c’est bien le cas pour les quatre apprentis de première professionnelle cultures marines : Jérémy, Damien, Alexis, et Théo !



5/04/2016
label 2015-2017

La MFR a été labellisée "Génération Eco Responsable",

pour la 2ème année consécutive.

Depuis plusieurs années, elle s'est en effet engagée dans diverses actions en faveur du développement durable :

Entretien des espaces verts avec 0 engrais 0 pesticides

Augmentation progressive de produits alimentaires issus des producteurs locaux.

Education à l'environnement et à l'écocitoyenneté : Cette thématique constitue l'un des axes principaux de nos plans de formation en classe de 4ème de l'enseignement agricole et en 2nde Professionnelle des métiers de l'aquaculture et des cultures marines.

Lutte contre le gaspillage alimentaire et la réduction des déchets

Tri des déchets



12/02/2015



Evolution de la réglementation portant sur le stage agréé en cultures marines (280 heures).

Le décret de codification de la partie réglementaire du code rural et de la pêche maritime a été publié au Journal officiel du 27 décembre 2014. Vous trouverez le lien ci-dessous.   

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=8262ED7179E56ACD389DB1888B82D927.tpdjo02v_2?cidTexte=JORFTEXT000029972968&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000029963939

Ce texte porte sur l'accès aux concessions et notamment sur le stage agréé en cultures marines (280 heures).

Article R923-15
La personne physique qui demande l'octroi d'une concession doit justifier de sa capacité professionnelle par la possession d'un diplôme ou titre homologué comportant un programme d'enseignement au moins égal, par son contenu et son niveau, à celui du baccalauréat professionnel cultures marines et figurant sur une liste arrêtée par le ministre chargé de des pêches maritimes et de l'aquaculture marine après avis des ministres chargés de l'éducation nationale, de l'enseignement agricole, de l'enseignement maritime et de la formation professionnelle.
Le demandeur titulaire d'un diplôme ou titre homologué d'un niveau au moins égal à celui du niveau IV de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation mentionnée à l'article R. 335-13 du code de l'éducation, mais ne figurant pas sur la liste mentionnée au précédent alinéa, peut demander au préfet l'autorisation de suivre un stage de formation agréé en cultures marines.
Par dérogation aux deux alinéas précédents, les demandeurs nés avant le 1er janvier 1990 peuvent justifier de leur capacité professionnelle :
1° Soit par la possession d'un diplôme, titre ou certificat d'un niveau équivalent au brevet d'études professionnelles maritimes de cultures marines ou brevet professionnel agricole et maritime et figurant sur une liste arrêtée par le ministre chargé des pêches maritimes et de l'aquaculture marine qui recueille, à cet effet, l'avis des ministres mentionnés au deuxième alinéa ;
2° Soit par la possession d'un certificat d'aptitude professionnelle maritime de conchyliculteur et la preuve d'une expérience professionnelle de trois ans en cultures marines, complétée par un stage de formation en cultures marines agréé par le préfet et sanctionné par la délivrance d'une attestation de réussite ;
3° Soit en apportant la preuve d'une expérience professionnelle d'au moins cinq ans en cultures marines, en navigation à la pêche ou en exploitation agricole, sous réserve d'avoir accompli un stage de formation en cultures marines agréé par le préfet et sanctionné par la délivrance d'une attestation de réussite.
La personne qui doit, pour justifier de sa capacité professionnelle, avoir accompli un stage de formation en cultures marines agréé peut, si elle n'a pas encore réalisé celui-ci, être autorisée à déposer une demande à condition de s'engager, par une attestation dûment signée, à effectuer le stage dans les deux ans qui suivent la date d'entrée en vigueur de l'arrêté portant autorisation d'exploitation de cultures marines.
L'autorisation est subordonnée à l'obtention de l'attestation de réussite au stage de formation en cultures marines agréé par le directeur interrégional de la mer, dans le délai de deux ans précité.
Par dérogation au premier alinéa, les personnes déjà installées en cultures marines avant le 1er janvier 2010 n'ont pas à justifier de leur capacité professionnelle.

En résumé, ce qui change :

Les personnes nées avant le 1er janvier 1990 n'ont pas l'obligation de justifier d'un niveau Bac (au lieu du 1er 1986 dans le décret précédent) et les personnes nées avant le 1er janvier 1990 sans diplôme apportant la preuve d'une expérience professionnelle d'au moins cinq ans en cultures marines, en navigation à la pêche ou en exploitation agricole pourront suivre le stage de formation en cultures marines de 280 heures.